Prévisions au titre des augmentations de traitement pour 2013 – Poste contributeurs- www.hilesassociates.com

Un des aspects importants d’un budget consiste à établir quelle sera la tendance des salaires sur le marché. Une rémunération appropriée peut se traduire en un avantage concurrentiel puisqu’il s’agit du plus important poste de dépense d’une entreprise. Dans un contexte où la confiance est très prisée, les entreprises se soucient de contrôler leurs coûts et une rémunération appropriée est un aspect important.

Chaque année, nous présentons à nos clients un aperçu des augmentations de traitement possibles sur le marché canadien. À cette fin, nous recourons aux enquêtes les plus importantes et les plus fiables. La première enquête renferme des précisions sur 417 organismes et couvre environ 4,1 millions d’employés canadiens. La seconde présente des renseignements sur 763 entreprises et couvre plus de 5 millions d’employés canadiens.

Nous présentons le point médian des variations au titre de la rémunération de base, ce qu’on appelle parfois les « augmentations prévues au budget ». Nous présentons aussi les modifications prévues au titre de la structure de rémunération, c’est-à-dire à la politique de rémunération de base d’une entreprise. Les variations au titre de la rémunération de base sont plus importantes que celles au titre de la structure de rémunération du fait que la rémunération de base comprend notamment les augmentations au mérite ou au rendement, pour cause de promotion, en fonction de la prestation de service, à la suite de changements organisationnels et de relèvements de la productivité générale.

Les prévisions précitées sont conformes aux chiffres réels de l’an dernier et s’écartent très peu des tendances des dernières années. L’inflation correspond au total de l’indice des prix à la consommation. L’inflation de base est de 1,97 % (et exclut des éléments volatils tels que le prix de l’essence). Nous disposons de renseignements plus détaillés qui peuvent être ventilés par ville, par région ou par secteur d’activité. De plus, nous avons des renseignements très complets au sujet des États-Unis ainsi que certaines précisions à l’égard d’autres pays.

Ces renseignements sont utiles au moment d’établir des budgets de haut niveau. L’élaboration d’une politique de rémunération détaillée est plus compliquée. Une politique efficace et durable doit tenir compte du marché (la concurrence), de la structure de rémunértation de l’entreprise, de la taille relative des effectifs et des niveaux de postes ainsi que du rendement individuel.

Compte tenu d’augmentations de rémunération totales prévues au budget de 3 %, la rétribution du rendement est un défi. Nombre d’organismes envisagent un poste distinct au budget pour les situations spéciales telles que les promotions et les employés « en progression rapide » qui peuvent être également dans la mire de la concurrence. Si un employé doit se résoudre à quitter son poste pour toucher une rémunération concurrentielle, l’entreprise fait face à un problème onéreux. Bien que la rémunération ne soit pas, dans la plupart des cas, le principal élément de motivation, une rémunération inadéquate et inférieure à la norme est donné comme un motif sérieux de tenir compte des offres d’autres entreprises.

Share Button

About the Author: Dejan Ristic

In 2004, I founded Exceleris. In addition to managing all recruitment aspects of Exceleris, I have consulted (as CFO or in similar roles) with a number of technology companies (both publicly traded and venture funded start-ups)....

Laisser un commentaire